Triple-Review : Un tour chez Yoshitoshi ABe

Present Day. Present Time. Hahahahaha !

Merci d’avoir lu cette review ! Sur ce, au revoir ! … Ah … Bienvenue dans cette triple-chronique qui aura pour but principal de vous embrouiller l’esprit (et de faire des blagues pourries), et de peut-être (éventuellement), vous donner envie de regarder des animés bien bizarres, à vous faire pousser des antennes ou des anneaux sur la tête.

Non, je n’ai pas pété un câble (Wire, vous saisissez ?) devant Haibane Renmei, NieA Under 7 et SURTOUT Serial Experiments Lain, 3 animés de 12-13 épisodes, que vous allez adorer, en particulier le dernier si comme moi vous êtes un peu fou (ya pas de mal à ça).

Pourquoi se fatiguer, et pourquoi ne pas regarder encore et toujours les même school-life animés (avec des boobs-gags bien sur) et des personnages aussi vides que mon porte-monnaie ? Et bien je n’ai pas la réponse (#TrouvezlaVousMême). Pourquoi l’être humain se pose-t’il tant de questions inutiles ?

Vous l’aurez compris, le lien entre ces 3 animés, c’est Yoshitoshi ABe, auteur/dessinateur de Haibane et NieA, et dessinateur/co-scénariste sur Lain.

Lain et Ain (personnage original présent dans le doujin Despera)

ABe est avant tout un auteur de doujin, un illustrateur et dessinateur de talent. Les 3 œuvres ci-après ne représentent que la portion adaptée à l’écran de son travail. Il a aussi travaillé sur le chara design d’animés plus connus comme NHK ni Youkoso et Texhnolyze. Ses illustrations dégagent vraiment un style unique. D’autres à voir plus bas.

Continuer la lecture de « Triple-Review : Un tour chez Yoshitoshi ABe »

Review animé : MONSTER

Bonsoir,  chers confrères amateurs de Seinen. Aujourd’hui je partage avec vous le dernier long animé en date que j’ai terminé. Et quel animé !

Monster est L’Œuvre avec un grand Œ de Naoki Urasawa, mangaka essentiellement de Seinen, publié de 1994 à 2001 et adapté en animé en 2004 par Madhouse.

Monster représente tout ce que le Seinen a à offrir de plus fort : une intrigue génialement bien ficelée sur 74 épisodes, des personnages intéressants et très approfondis, et une animation à foutre les jetons. C’est un must-watch de l’animation japonaise et sans nulle doute celui qui représente le plus le genre du Seinen.

Bien. Commençons avec un aperçu de son scénario hors du commun …

Continuer la lecture de « Review animé : MONSTER »

Les œuvres de Type-Moon n°3: Kara No Kyoukai !

Bonsoir. Alors que la guerre du Graal fait toujours rage sur vos écrans, voici encore de quoi vous rassasier cet été, et Type-Moon vous a préparé une série qui tue. Littéralement.

Kara no Kyoukai 5 Mujun Rasen

Pour cette 3ème édition on parle de Kara No Kyoukai, alias The Garden Of Sinners, abrégé KnK, un animé au format original puisqu’il contient 8 films.

Replaçons l’œuvre dans son contexte. L’écriture de KnK a commencé en 1998 bien avant la création de Fate, et même avant la sortie du Visual Novel de Tsukihime. Ce qui n’était à l’origine qu’un Light Novel de quelques chapitres puis un roman de plusieurs tomes, a été adapté bien plus tard en animé, entre 2007 et 2013.

La sortie du premier film, Kara no Kyoukai : Fukan Fuukei en 2007 marque un tournant chez Type-Moon car c’est le début de leur coopération avec Ufotable et va s’en suivre tous les autres animés qui font le succès de la société aujourd’hui.

See original image


L’intrigue


Ryougi Shiki est une fille mystérieuse, peu sociable, ayant plusieurs personnalités : A la suite d’un accident, elle devient capable de percevoir la mort de toute chose vivante ou non-vivante, et d’en découper les lignes. Hantée par le vide laissé dans son âme après cet accident, elle est mêlée au surnaturel et au crime, alors qu’elle cherche encore un sens à son existence.

Continuer la lecture de « Les œuvres de Type-Moon n°3: Kara No Kyoukai ! »