Et si on parlait de JoJo ?

jojo__039_s_bizarre_adventure___jotaro_kujo_1600x900

Et bien bonjour ! Si vous avez déjà discuté avec moi d’animes ou de manga, j’ai du vous dire une phrase : « Il faut regarder JoJo ! ». Alors je vais aujourd’hui prêcher la bonne parole dans ce billet, et tenter de vous expliquer pourquoi vous devriez regarder, ou lire, JoJo.

Si on veut dresser la fiche de JoJo, c’est un manga qu’on place entre le Shonen et le Seinen, écrit par Hirohiko Araki depuis 1987, avec 117 volumes. Il raconte l’histoire de la famille Joestar, et leur relation avec Dio, antagoniste récurrent de l’histoire. C’est un manga divisé en plusieurs parties (8 à ce jour),

Lui, c’est Dio, le méchant

chacune partie présente un cast et environnement différent. Une adaptation en anime est en cours, réalisée par  David Production, et fait partie à mon avis des meilleures productions en anime des dernières années. On compte 3 saisons finies (couvrant les parties 1 à 3), et une 4ème en cours. En tout, ça représente une centaine d’épisodes, et tout est disponible chez Crunchyroll.

Je vais vous parler ici de quelques points qui font à mon avis de JoJo un manga/anime qui soit si remarquable.

Combats et pouvoirs

Si vous êtes habitués aux combats dans un Shonen, vous pensez probablement au héros qui vainc grâce à une montée en puissance et le flashback d’un évènement random de son passé. Ici, rien de ça. Chacun

Dio
Le même Dio, deux parties plus tard

des personnages possède un pouvoir bien défini, et les combats font grande part à la réflexion pour comprendre le pouvoir de l’ennemi, et comment le vaincre.
Si vous avez déjà entendu parler de JoJo, vous aurez sûrement entendu parler des stands. Les stands sont des représentations de l’esprit de chacun des personnages, et incarnent leur pouvoirs. On peut par exemple citer un qui prend la forme d’un pistolet, et le manieur peut contrôler la trajectoire de la balle, ou bien un stand qui ne se déplace que par des surfaces réfléchissantes.

Variété

Giorno Giovana, Gold Experience
Le JoJo de la partie 5 et son stand, Gold Experience

Ça fait bientôt 30 ans que JoJo existe, et ce manga est resté populaire grâce à sa capacité à se renouveler de partie en partie. Alors que la troisième partie prend la forme d’un road-trip jusqu’en Égypte, la

quatrième prend place dans une ville tranquille du Japon et la septième se situe au travers des États-Unis, sur la fin du XXe siècle. Cela permet à Araki de changer les décors et les ambiances, le style et de proposer des intrigues différentes.

Visuel

Un autre gros point de cet animé est la touche graphique. En effet, le
traitement des couleurs, est très particulier, qui renforce le côté bizarre de
l’anime. Par exemple, la partie 4 arbore des tons pastel, avec par exemple le ciel jaune, et les arbres en violet. Et pendant les combats, les couleurs
changent et apportent une touche distinctive, qui renforce le côté unique de chacun des combats. Certains peuvent ne pas aimer, car on n’a pas de fait de cohérence dans les couleurs des personnages. Cependant, je trouve que le character design de chaque personnage est suffisamment unique pour ne pas les confondre.

Tiré du début de la partie 4
Tiré du début de la partie 4

Quant à la qualité graphique, le manga est très beau, et dispose pour la plupart des parties des versions en couleur. On peut notamment citer la partie 7 (Steel Ball Run), qui nous propose des paysages de toute beauté.
Pareillement, l’anime est plutôt bien animé, et mis à part quelques frames dont la qualité est en deçà du reste, le tout reste très beau, et respecte bien le style d’Araki.

Tiré du premier OP de la partie 4
Tiré du premier OP de la partie 4

Après ces quelques points que j’ai soulevé, j’en reviens à ce que je dis encore et encore : lisez/regqrdez JoJo. Si vous voulez un bon aperçu, regardez l’épisode 10 de Diamond is Unbreakable (4ème partie). C’est un épisode standalone qui ne spoilera pas l’intrigue, mais qui représente bien l’esprit de la série. Sinon, commencez par le début. Leux deux premières parties (saison 1) sont différentes du reste, mais tout aussi divertissantes et posent les bases de la série. La partie 3 (saisons 2 et 3) est de très bonne facture, mais a quelques problèmes de rythme. Pareillement si vous souhaitez les lire, commencez par le début. Les différentes parties sont en cours de publication par Tonkam (Les parties 1 à 3, 5 et 6 sont complétées et les parties 4 à 7 sont en cours de finition).

2 pensées sur “Et si on parlait de JoJo ?”

Laisser un commentaire