Review anime : Mushishi

Aujourd’hui dans cette review, on a du très très lourd : De l’action, des grand méchants, des scènes ecchi, des explosions, …

Non en fait, rien de tout cela. Cette review parle de Mushishi, un animé sans action, sans grand-méchant, sans explosion, sans fan-service (eh oui, c’est dommage hein). Mais qu’y a-t’il dans cet animé ? Eh bien, de la nature sauvage, un japon rural, et … des mushi.

La source de la vie, composée de mushis

Les mushi sont des formes de vie similaires à des insectes mais pourtant bien différentes. Elles sont très proches de la source de la vie, et causent des phénomènes étranges, en particulier au contact des humains qui ne peuvent normalement pas les voir.

Laissez-moi vous faire un petit cours de japonais. Mushi en japonais veut dire « insecte », et shi est un suffixe qui signifie « expert de … ».

Ginko

Le personnage principal de la série est donc Ginko, un mushishi qui voyage de village en village, à travers la montagne, qui va et vient en résolvant les problèmes liés au mushis, qui peuvent aller très loin : disparition, dommages physiques, et même décès.

La série est donc composée d’épisodes indépendants, chacun racontant une histoire et cas très particulier liés aux mushis. A première vue, on pourrait croire que ce mode de fonctionnement de la série va vite nous lasser, et vite tourner en rond (on se souvient tous des séries policières type ‘les experts’ n’est-ce pas ?). Et bien, ce n’est pas le cas. Je n’ai pas ressenti une once d’ennui en regardant les 26 épisodes de la première saison. Cela grâce à des épisodes vraiment vraiment bien écris.

Chaque histoire est différente, captivante, et touchante, poétique, parfois même triste, et c’est là qu’est le génie de la série. Bien sur, certains épisodes m’ont marqué plus que d’autres, mais cela dépend aussi de votre sensibilité.

Une chose importante : le rythme est lent. Mais quand je dis lent, c’est vraiment lent. Malgré la complexité de certains scénarios, chaque épisode prend tout son temps, et on ne compte pas le nombre de plans sur les paysages montagneux du japon rural de l’époque. Je ne nierais pas être tombé plusieurs fois dans un sommeil profond à la fin d’un épisode (surtout lorsqu’on regarde ça à plus de 2h du mat). Mais je ne dirai pas que c’est un défaut de la série, c’est même assez incroyable : en quelques épisodes vous pouvez passer d’un état de sur-excitation, à un sommeil calme et paisible.

Dans cette histoire, la musique a aussi un rôle primordial. Pour moi la musique est une chose essentielle à la réalisation d’un bon animé, et elle est encore une fois géniale ici. Pas de musiques épiques et galvanisantes comme dans Fate, mais des musiques vraiment magnifiques, qui complètent parfaitement le rythme de la série. Elles sont pourtant plutôt simples, mais elles réussissent à coller à l’intensité dramatique des épisodes, et nous transporter au cœur des montagnes et des vallées du Japon. Notez aussi que chaque épisode possède une musique différente, et que l’opening est aussi très bien (une chanson en anglais, du vrai anglais !).

Les graphismes sont simples, mais bien réalisés. Je ne peux pas dire que c’est aussi beau que du ufotable, mais pas besoin ici de graphismes extraordinaires au vu de l’absence d’action et de la longueur de certains plans. Néanmoins le jeu de couleurs de la série est intéressant, mêlant le gris, et une grosse dose de vert, mais rien qui fait mal à l’œil.

Tout dans cette série est donc en symbiose pour nous offrir un moment de relaxation tout en gardant un scénario et un univers fascinant. Honnêtement, regarder Mushishi était pour moi une véritable séance de méditation. On comprend maintenant pourquoi toutes les saisons de la séries, y compris les épisodes spéciaux, possèdent des notes vraiment élevés (toutes dans le top 100 sur myanimelist). Je n’ai fini que la première saison mais il ne fait aucun doute que je vais regarder la suite.

Voilà, sur ce, à bientôt, et prenez garde de ne pas attraper le mushi du travail !

Auteur : tansquer

Pour plus d'infos sur ce que j'ai vu, et ce que j'aime, rendez-vous sur MyAnimeList (profil: Tansquer)

3 pensées sur “Review anime : Mushishi”

  1. Ca à l’ai sympa… Mais c’est vrai que quand on lit le résumé, on ne s’attend pas trop à quelque chose de paisible.
    Et by the way, je sais enfin pourquoi je pensais que ça parlait de mechas, c’est parce que je n’avais lu que les deux premières lignes de ta review^^ (silly me…)

Laisser un commentaire