Les œuvres Type-Moon n°2 : Fate/Zero !

Salut à tous ! Voici enfin la deuxième édition de ma chronique sur Type-Moon, parce que le Nasuverse c’est trop bien, et Fate aussi !

Fate_Zero_logo

Cette fois, on parle de Fate/Zero, le prequel de Fate/Stay Night, réalisé en 2011 par Ufotable ! Et comment ne pas parler de cet animé, cette merveille, ce chef d’œuvre, ce … Hum bref, c’est parti !

whyobsessoversomethingsodubious
« Why obsess over something so dubious ? » 

Info importante : Je vous conseille fortement (en tant qu’expert autoproclamé de Fate), de regarder Fate/Zero avant Fate/Stay Night ! Bon, tout le monde n’est pas d’accord là-dessus, mais en terme de logique et d’histoire, ça fait plus de sens ! Aucun prérequis donc pour visionner cet animé car l’histoire est expliquée depuis le début.

Alors, rentrons dans le vif du sujet, Fate/Zero de quoi ça parle ? L’histoire de Fate/Zero se déroule 10 ans avant celle de Fate/Stay Night, lors de la 4ème guerre du Graal à Fuyuki au Japon. La guerre du Graal est une bataille secrète entre 7 magiciens appelés master invoquant chacun un puissant guerrier esprit héroïque du passé appelés servants répartis en 7 classes (Saber, Archer, Lancer, Rider, Assassin, Caster, Berserker), dans le but d’exaucer leur souhait le plus cher devant le Graal. On suit le combat de Emiya Kiritsugu, des autres mages, et de leurs servants dans cette quête sanglante et cruelle vers leurs idéaux …

summon

Hereby I swear, I will bring epicness into Anim’Eisti, I shall dispose of all spoilers in the eternal world.


L’histoire et le scénario


Le scénario de Fate/Zero qui se déroule donc 10 ans avant l’histoire que vous connaissez peut-être déjà, peut sembler à premier vue similaire à Fate/Stay Night. En réalité, hormis le système de la guerre du Graal, tout change. L’ambiance Shounen de F/SN n’est plus, et laisse place à une ambiance changeante parfois mystérieuse et sordide, mais toujours aussi captivante. Les deux œuvres sont très différentes et complémentaires, ainsi les fans de l’un pourront apprécier l’autre, et vise versa.

https://theafictionado.files.wordpress.com/2015/03/utw_fate_zero_-_12_h264-720p6e06166b-mkv_snapshot_06-08_2015-03-30_11-16-00.jpg

Fate/Zero est divisé en 2 saisons de 12 épisodes, deux saisons assez différentes. C’est un des défauts que l’on peut reprocher à cette œuvre, une première saison plus lente mais qui installe l’histoire dans le contexte de Fate, et une seconde qui se concentrera plus sur la conclusion de cette guerre. De plus, Fate manie très bien un univers entre fantaisie et réalisme, un guerre sanglante mais secrète, des magiciens puissants mais seuls et obsédés par leurs propres règles et idéaux.

https://straywolfnest.files.wordpress.com/2012/04/1334416115390.jpg?w=518&h=292
Tohsaka Tokiomi

Malgré une histoire qui rentre très vite dans les explications complexes dès le premier épisode, les combats n’attendent pas avant de se montrer. Le tout est un chef d’œuvre. Toute la mythologie de Fate vous fascinera sans aucun doute dès le commencement. Le scénario vous offrira des bien des rebondissements. Les identités des servants, leurs pouvoirs et les enjeux rendront les combats inoubliables. Et le finish vous laissera sans voix, surtout pour ceux ne connaissant pas F/SN (voilà pourquoi faut regarder F/Z en premier).


Les personnages


Ah les personnages ! Je l’avais déjà dis, les personnages secondaires sont la grande force de Fate. F/SN avait déjà des personnages bien développés, ici ils le sont encore plus, et ça donne à l’animé un plus très intéressant.

iskandarlaugh
Le rire le plus épique de toute la franchise

C’est dans le passé de chaque personnages, en particulier des master, que l’on plonge. Tous les personnages sont intéressants ! Aussi bien les master que les servants sont tous différents, ont tous des pouvoirs, des motivations, et un souhait qui leur sont propres. Ici les autres personnages ne sont pas juste là pour s’opposer au héros, et faire les « méchants ». Il se peut même que vous espériez la victoire d’un autre personnage et non du personnage principal.

http://moarpowah.com/wp-content/uploads/2011/12/Kiritsugu.jpg
Emiya Kiritsugu

En parlant de lui, Emiya Kiritsugu n’est pas un héros classique. En fait on ne peut pas vraiment le qualifier de héros. Il n’est pas parfait, il est tourmenté, sans pitié, et adopte une attitude complètement paradoxale vis à vis de son souhait. Il est en total désaccord avec son servant et ne cherchera pas à l’être. Son histoire et sa qualification de héros seront centraux à tout l’animé, et bien des fois vous vous demanderez ce que vous auriez fait à sa place.

On peut aussi citer d’autres personnages absolument géniaux et totalement uniques : Kotomine Kirei, Archer (Gilgamesh), Rider, et bien d’autres encore. A vous de les découvrir !

Afficher l'image d'origine
Kotomine Kirei

Les graphismes et les combats


https://media2.giphy.com/media/wTFCq5ssWSEik/200.gif
J’avais pas encore parlé de Saber !

Ufotable … Ce studio travaille étroitement avec Type-Moon depuis 2007, et réalise ici encore une fois, une prouesse technique et artistique. Vous aurez du mal à trouver de meilleurs graphismes dans l’animation japonaise (oui carrément). Chaque détail de chaque plan, chaque palette de couleurs, chaque combat sont incroyablement beaux.

https://media0.giphy.com/media/N1VBK4uuxKtOg/200.gif
Toujours autant la classe

Au passage les fans de Saber (tel que moi) retrouveront leur héroïne préférée, plus chevaleresque et tourmentée que jamais.

Les combats sont époustouflants de fluidité et de couleurs. Ça part dans tous les sens. On peut ressentir l’impact de chaque coup et la puissance des servants, ce qui rend leurs Noble Phantasms (sorte d’attaque ultime) super impressionnants. Je vous laisse admirer.

http://orig15.deviantart.net/74f3/f/2012/366/2/6/gilgamesh_and_beserker_by_dillingham-d5pyo3c.gif
So much epicness in this scene …

A regarder en 720p minimum ! (Oui, c’est obligatoire, cherchez pas)


La musique


Bon vous allez dire que j’exagère mais la musique est tout aussi magnifique que le reste. La bande sonore a été composée par Kajiura Yuki qui elle aussi travaille avec Type-Moon depuis 2007, et qui à chaque fois a réalisé des coups de maître. La musique est là, et pas seulement pour combler des vides, elle apporte vraiment beaucoup au reste. Contrairement à ce que vous pouvez penser en ce moment, F/Z joue énormément avec les émotions, et la majorité passe par la musique.

Je dois avouer que j’adore les musiques fortes et marquantes dans les animés, notamment avec la musique classique, et j’écoute encore souvent cette OST que je considère comme l’une des meilleures.

En voici un extrait ici (Attention, spoilers dans les commentaires).


La portée philosophique


On finit avec un petit paragraphe en poussant l’analyse un peu plus loin. Voilà encore un point où Fate/Zero est supérieur à F/SN : sa philosophie. Tout en jouant parfaitement son rôle de prequel, c’est-à-dire en apportant plein d’informations utiles à la compréhension de la série originale, Fate/Zero va  beaucoup plus loin, et pose plein de questions sur le bien et le mal, le plaisir et le bonheur : Qu’est-ce qu’être un héros ? Où et comment trouver le bonheur ?

https://toxicmuffin.files.wordpress.com/2012/05/commie-fate-e28184-zero-14-1aa40cc4-mkv_snapshot_20-21_2012-04-26_04-01-02.jpg

Et on en vient à se poser des questions sur nous-même, sur nos motivations. Qu’est-ce qui est important pour moi ? Jusqu’où suis-je prêt à aller pour accomplir mes idéaux ? Ai-je des regrets sur lesquels je souhaiterais revenir ? Chaque personnage a une réponse différente à la question, et des actions différentes en conséquence. On insiste aussi beaucoup sur l’état psychologique de certains personnages (pauvre Sakura, encore toi) et même les personnages philosophent parfois entre eux, notamment une longue discussion sur ce qu’être un Roi signifie (ça peut être lassant mais ça sert à l’intrigue croyez-moi).

Sakura_as_child

A vous de réaliser vos interprétations !


Et voilà j’ai enfin parlé de tout. J’ai vraiment essayé de faire court, je vous le jure ! Je vous ai gardé quand même beaucoup de choses à découvrir, et j’espère vous avoir donné envie de vous plonger dans l’univers de Fate qui m’a tellement passionné.

A mon grand regret, c’était la dernière review sur Fate ! Bah oui, il n’y a plus grand chose a dire (enfin ne sait-on jamais). Mais comme l’a dis un grand sage, ce n’est pas fini ! On rentre dans la face cachée du Nasuverse, un peu moins connu mais tout aussi excellent !

Dans la prochaine chronique : Kara no Kyoukai (The Garden Of Sinners)

Afficher l'image d'origine
You’d better be waiting for it !

Préparez vos kimonos et vos couteaux.

Auteur : tansquer

Pour plus d'infos sur ce que j'ai vu, et ce que j'aime, rendez-vous sur MyAnimeList (profil: Tansquer)

3 réflexions sur « Les œuvres Type-Moon n°2 : Fate/Zero ! »

  1. Ah oui effectivement je n’ai pas parlé de celui là ! Je vais te faire une rapide présentation :

    Fate/Kaleid Prisma Illya se passe dans un univers alternatif de Fate où la 4ème guerre du Graal a été la dernière (donc les événements de Fate/Stay Night n’ont pas eu lieu), et dans lequel on suit les aventures de Illya vivant une vie de famille (a peu près) normale. Illya va faire la rencontre de la mystérieuse Magical Ruby, et va devoir se battre pour ramener l’équilibre magique de Fuyuki.

    Actuellement il y a 3 saisons de mangas (Fate/kaleid Prisma Illya, Fate/Kaleid Prisma Illya Zwei!, Fate/Kaleid Prisma Illya Drei! qui est en cours de parution) et 4 saisons d’animés (Fate/kaleid Prisma Illya, Fate/Kaleid Prisma Illya Zwei!, Fate/Kaleid Prisma Illya Zwei Herz! , Fate/Kaleid Prisma Illya Drei! qui va être diffusé le mois prochain). Les deux valent le coup, mais il y a peut-être moins de Fan Service dans le manga.

    Je n’en ai pas parlé car c’est totalement différent de Fate, on est plus dans le Magical Girl / Comedy. Néanmoins on retrouve beaucoup de personnages de Fate/Stay Night sous un nouvel angle, et une tonne de références aux autres œuvres et au reste de l’univers (ce qui donne des choses très très coool) ! Donc bien que cette série se regarde indépendamment des autres, c’est bien d’avoir vu Fate/Stay Night ou Fate/Zero pour apprécier les petites références. C’est parfois lent et inutile mais chaque fin de saison est grandiose, et Drei! s’annonce vraiment vraiment puissant (on le compare même à Heaven’s Feel).

    Comme je l’ai dis, l’univers de Fate et de Type-Moon est énorme donc je ne parlerais pas de toutes les œuvres mineures qui n’ont parfois même pas d’adaptation manga, mais si il y a une question qui vous titille, n’hésitez pas !

Laisser un commentaire