Review Animé : Shinsekai Yori

Ohayô mina-san ! Aujourd’hui on parle d’un des classiques des animés de Science-Fiction, Shinsekai Yori ! (Et oui je sais parler d’autres choses que de Type-Moon)

Shinsekai Yori, ou From The New World en anglais, c’est un animé de 25 épisodes réalisé par A-1 Pictures, et qui a marqué le genre SF / Surnaturel, dont je vais vous parler en essayant de ne rien spoiler bien sur.

Parlons un petit peu de l’histoire : Shinsekai Yori se passe dans un futur lointain, où la civilisation telle que nous la connaissons a disparu suite à l’apparition de pouvoirs télékinésiques extrêmement puissants chez une petite partie de la population. Après une longue période de chaos, les humains doués de pouvoirs s’isolent et se créent une nouvelle société régie par des règles complexes pour éviter tout débordement. C’est donc longtemps après tous ces événements que l’on suit l’histoire de 5 enfants dans le village de Kamisu, qui viennent d’acquérir leur pouvoirs.

http://24.media.tumblr.com/93b03e7dcbb375aeba10fe82d2ee05a8/tumblr_mr3zpenluq1spgekvo1_500.gif

Le plus gros point fort de Shinsekai Yori est donc sans conteste son monde mystérieux, et complexe dont on en apprend plus au fur et à mesure de l’animé. Il n’est donc pas question ici d’un univers de SF avec des technologies avancées et une civilisation florissante. Le cadre de vie des personnage est simple, comme si l’humanité avait plus reculée qu’avancée. Le village est petit, entouré par la nature sauvage et quelques vestiges de l’ancien temps. Mais ne prenez pas non plus ce cadre pour acquis. Le monde de Shinsekai Yori est plus sombre que vous ne le pensez …

Afficher l'image d'origine

L’histoire avance au rythme de ses personnages principaux, et suit assez linéairement la vie de Saki Watanabe, que l’on va suivre de l’enfance à l’age adulte. Un autre point fort ici, puisque l’on peut suivre le développement des personnages sur la longueur. On observe leurs comportements, leur maturité évoluer, mais aussi leurs relations amoureuses qui fleurissent dans tous les sens à l’adolescence (les fans de yuri et de yaoi auront leur part). Cela cause l’apparition de quelques lenteurs dans le scénario dans la première partie, qui peuvent décourager.

ssy2

Néanmoins, là où l’œuvre nous surprend, c’est par son constant balancement entre ombre et lumière, entre blanc et noir, plus loin dans l’animé : cela change toute notre perspective et nous laisse parfois littéralement bouche bée. Un style qui ira jusqu’à nous troubler profondément vers la fin de l’histoire.

Afficher l'image d'origine

Parlons maintenant du reste, les graphismes n’ont rien de très exceptionnels, certaines choses sont mal faites, mais les personnages sont toujours traités avec de l’attention, ainsi que certains plans larges très réussis avec des jeux de lumières intenses. La musique n’est pas non plus très percutante mais séduisante par moments.

shinsekaiyori-episode3-stars

Voilà, Shinekai Yori est donc un œuvre très réussie, et c’est bien plus qu’un simple divertissement, car elle amène des sujets de réflexion très profonds sur l’homme, l’humanité, la civilisation, l’amour, le meurtre, et bien plus encore. Au fond, qu’est-ce qui nous rend humain ? Est-ce grâce à notre vie en société, des règles que nous avons érigés qui nous différencient des animaux ? Ou ne sommes-nous que des animaux plus intelligents que les autres ? Telles sont les questions posées par Shinsekai Yori, et c’est ce qui m’a plus dans cette œuvre hors du commun.

ssy3

On se quitte sur cette image magnifique ! Bon visionnage !

Auteur : tansquer

Pour plus d'infos sur ce que j'ai vu, et ce que j'aime, rendez-vous sur MyAnimeList (profil: Tansquer)

5 réflexions sur « Review Animé : Shinsekai Yori »

    1. Ahah, on est d’accord, un vrai chef-d’œuvre comme on en voit rarement, et la fin nous fait beaucoup réfléchir. C’est dommage que cet animé ne soit pas plus connu, car il le mérite vraiment. Ça veut dire donc que ma review ne t’a pas trop spoilé (des fois je ne me rend pas compte de ce que j’écris) !

Laisser un commentaire