Review : Les œuvres de Type-Moon n°1 : Fate/Stay Night !

Bonjour à tous, chers Anim’Eistiens ou encore fans d’animés anonymes ! Pour bien inaugurer le site, quoi de mieux qu’une série de reviews d’animés sur une franchise bien connue et qui a fait ses preuves autant en animé, en manga ou encore en jeux ? Cette review est donc la première review que je consacrerai à l’univers de Type-Moon. D’autres seront à suivre !

Type-moon

Tout d’abord, Type-Moon qu’est-ce que c’est ? Type-Moon est un studio japonais fondé par Kinoko Nasu (scripts) et Takashi Takeushi (dessins) en 2000, créateur de Visual Novels (une sorte de jeux vidéos s’apparentant plus à un livre multimédia avec des dessins). Mais pourquoi je parle de ça et pas directement de l’animé en question ? Parce que toutes les oeuvres de Type-Moon sont complémentaires et s’inscrivent dans un énorme univers étendu nommé le Nasuverse. Vous l’aurez compris, je compte faire plusieurs reviews sur le Nasuverse.

Aujourd’hui je vais moi aussi partager avec vous, l’œuvre clé de Type-Moon mais aussi la plus connue : Fate/Stay Night.

Fate_stay_night_logo

Fate/Stay Night  est donc à l’origine un Visual Novel sorti en 2004 contenant 3 scénarios différents, adapté dans un premier animé Fate/Stay Night en 2006 puis en un deuxième animé, Fate/Stay Night Unlimited Blade Works (UBW) en 2014 (je parlerai du reste plus tard car c’est pas fini). Dans cette revue je parlerai des deux premiers animés nommés ci-dessus et du Visual Novel.

Maintenant un bref résumé de l’histoire : Un garçon du nom de Shirou se retrouve embarqué dans une guerre bien particulière, où 7 magiciens se combattent à mort pour remporter le Graal qui pourra ensuite leur exhausser un vœux. Pour ce faire ils invoquent chacun 1 servant qui est l’incarnation d’un esprit héroïque du passé (par exemple Robin des Bois, Achille, ou encore Dracula au pif) appartenant à une des 7 classes de servants (donc 7 servants et 1 par classe). Cette guerre se tient à intervalles de plusieurs décennies, dans la ville de Fuyuki au Japon dans la discrétion la plus totale (ou presque). Shirou doit donc survivre à l’aide de son servant, Saber (je ne spoilerai rien soyez rassurés, même si j’en ai une forte envie là toute suite).

fate-stay-night-saber
Quelle classe …

Parlons du premier animé, Fate/Stay Night (2006)


fate_stay_night_237

C’est l’adaptation de la première route du jeu, dont l’intrigue est centrée sur Shirou et Saber.

Bien que le studio Deen ai fait du bon travail, cette animé parait maintenant bien pâle face au splendide tout récent Fate/Stay Night UBW de Ufotable. Gardons quand même en mémoire que l’animé a été réalisé en 2006, il y a donc 10 ans et que pour l’époque, c’est pas si mal.

Néanmoins, l’animé se garde en réserve quelques cartouches que les fans de la franchise ne pourront apprécier que dans cet animé, à savoir le développement du personnage de Saber (un peu moins développée dans UBW).

rmlcz6jZ4L3PuZwMPdOrfn2Mjes

En somme les personnages sont bien développés, et certains sont volontairement délaissés au vue de la place importante qu’ils prendront dans les autres routes (je pense à Sakura mais aussi à Archer et à Illya). Gros bémol quand même sur certains dialogues qui paraitront parfois idiots, et le personnage de Shirou qui est beaucoup trop naïf : « People die if they are killed » (oui oui il dit bien ça).

Enfin la bande son permet d’installer une ambiance de mystère parfois lugubre qui convient très bien à l’animé, une chose qui est moins présente dans l’autre animé. Un point positif donc.

Pour conclure, cet animé bien que bon n’arrive pas à la cheville des autres, c’est pourquoi commencer par les autres peut être une meilleure idée. Enfin, commencer par les moins bon c’est bien aussi.


Passons au deuxième animé, Fate/Stay Night Unlimited Blade Works (2014)


fate-unlimited-blade-works

Si vous pensiez à un reboot, ou à une suite je vous arrête tout de suite ! UBW est l’adaptation de la deuxième route du Visual Novel. Il se démarque très bien du premier animé en tous points de vue. Unlimited Blade Works a aussi été adapté en film d’animation par Deen un peu après le premier animé donc passez votre chemin et ne vous trompez pas, choisissez la série de 26 épisodes !

Archer-fires-Caladbolg

Le scénario part évidemment du même point, mais met plus l’accent sur les personnages de Rin, Archer et Shirou. Passé les premiers épisodes, de gros changements ont déjà eu lieu. Les personnages sont toujours aussi fascinants et bien travaillés, même si d’autres sont encore délaissés (patience Sakura, ton tour viendra).

01-Ilya-ready-to-fight

Les personnages secondaires sont tout de même la grande force de Fate, car chaque duo magicien/servant est bien développé : leur relation, leurs pouvoirs, leurs designs. Tous ont leur force qui leur est propre, des statistiques bien développées, et une attaque ultime (le Noble Phatasm) qui ne manquera pas de vous faire de l’effet. 7 servants, à vous de choisir votre préféré ! (Je pourrais parler des personnages pendant des heures mais je vais m’abstenir)

Le studio Ufotable se charge de l’animation, et comment dire … vous allez pas en croire vos yeux. Les graphismes, les combats sont tout bonnement exceptionnels, une fluidité sans pareille, des explosions de couleurs, des personnages sublimes et des plans mythiques. En bref, chaque combat est une claque visuelle et même les moments sans action sont captivants de beauté. La musique est aussi très bien travaillée dont plusieurs morceaux ont connus du succès (notamment le 2ème Opening), une OST qui sait se montrer présente au bon moment de l’action. Frissons garantis.

uncomfortablescentedgnu

 

Quoi dire de plus que awesome ! Fate/Unlimited Blade Works est un must-watch pour tout ceux aimant les animés d’actions et de fantasy. En bref, un bijou qui a su se montrer digne d’une grande franchise déjà très connue dans le monde de l’animation.

Et surtout, pas de souci : vous pouvez regarder Fate/UBW sans avoir vu l’animé de 2006, et je garantis aux autres des frissons et une redécouverte totale de Fate/Stay Night.


Interlude : Le Visual Novel


Obligé quand même de parler un peu du Visual Novel. Certains connaissent peut-être déjà le principe. Disons que c’est une union bizarre entre un animé et un roman, bien que on les classe souvent dans la catégorie jeux vidéos. Un Visual Novel c’est tout bonnement un texte défilant sur un fond d’image de style animé. Les personnages sont représentés lors des dialogues et ont des postures et des expressions qui peuvent bien sur changer. Certains Visual Novels contiennent même des animations et des transitions élaborées entre deux écrans de texte. Fate en contient, même si cela reste tout de même rare.

Le Visual Novel de Fate contient donc 3 routes, à faire dans l’ordre : Fate, Unlimited Blade Works, et Heaven’s Feel. Les deux dernières routes sont débloqués en ayant finie la précédente. Le joueur effectue tout au long du jeu et des différents scénarios un certains nombre de choix qui peuvent se révéler décisifs. De plus chaque route comporte 2 fins différentes !

Un Visual Novel de Type-Moon c’est très long à faire (ça m’a pris 2 jours), donc je le laisserai pour les plus courageux. Certes quoi de mieux qu’un bon animé (pourquoi se fatiguer à lire hein). Par contre le VN suit une logique, une évolution qui ne peut être trouvée dans les animés.

Le jeu possède un dernier argument indiscutable, sa 3ème route : Heaven’s Feel. Le scénario n’a connu à ce jour aucune adaptation. Et voila la chute : malgré la splendeur de Fate et UBW, Heaven’s Feel reste, et restera à jamais, le meilleur scénario, et de loin.  Cette 3ème route dévoile l’histoire de Sakura, et va nous révéler la vérité et chambouler toutes nos certitudes acquises jusqu’à lors. Cette route est plus sombre, plus tragique et plus intense que les autres (ici on passe carrément du shonen au seinen).

rejoice_still_tmp

Mais rassurez-vous, Heaven’s Feel arrive dès l’année prochaine en une trilogie de films réalisés encore et toujours par Ufotable.

Et ça promet, même Kotomine se réjouit.

heavens-feel

Et voilà, c’est déjà la fin de cette review. La vache que c’était long (promis les prochaines seront plus courtes), bravo d’avoir lu jusqu’au bout ! Pour toute question, remarque ou alors si vous êtes un fan et que vous voulez tout simplement discuter, utilisez les commentaires !

Attends … Tu te dis fan de Fate et tu n’as pas parlé du Saint-Graal des animés de Fate, le prequel de la franchise ? Mais qui est cet imposteur ? Et oui je vous ai gardé le meilleur pour la fin. Au numéro suivant donc des œuvres de Type-Moon : Fate/Zero !

gilgameshface

 Sur ce, à plus mongrels !

Auteur : tansquer

Pour plus d'infos sur ce que j'ai vu, et ce que j'aime, rendez-vous sur MyAnimeList (profil: Tansquer)

1 réflexion sur « Review : Les œuvres de Type-Moon n°1 : Fate/Stay Night ! »

Laisser un commentaire